Aéroport International de Bordeaux

Dans ce cas, nous étions face à un ensemble de bâtiments aux architectures très fortes, très disparates, sans dialogue fonctionnel, technique ou symbolique entre eux, mais avec une forte personnalité et, chacun à sa manière, une élégance propre. Cependant, la connexion entre eux ne pouvait pas être le résultat accidentel d’une accumulation de facteurs de conditionnement programmatiques. Nous avons donc pensé que c’était l’occasion de créer un lien fonctionnel et volumétrique qui générerait une fluidité entre ces différentes « personnalités » existantes.

L’objectif était de symboliser cette union par une « façade-toiture » qui accompagne les volumétries initialement opposées des halles A et B, en les respectant et en permettant leur identification. La toiture recouvre les Halls existants, recherchant la création d’un ensemble lisible : il crée un lien rythmique et dynamique entre les ondulations du Hall B de Paul Andreu et les toitures plats du Hall A, ressemblant l’effet d’une vague.

Programme

  • Conception du terminal de jonction entre les halls A et B

Maître d'ouvrage

  • ADBM

Surface

  • 15 000 m2

Site

  • Burdeaux, France